maman de famille nombreuse

maman de famille nombreuse

Le redoublement : une fatalité ?

Le redoublement : une fatalité ?   

 

Avec l'approche de la fin de l'année scolaire arrive aussi la période des propositions de redoublement.

Mon fils ainé a redoublé (ou comme on dit maintenat "maintient en CE2) son CE2 l'année dernière et nous avons donc du faire face à cet état de fait .

Nous nous sommes beaucoup posés de questions, d'autant plus que nous sommes enseignants tous les deux (le papa dans l'Education Nationale en collège et moi en tant que formatrice dans les centres de formation par alternance), nous avons pesé le pour et le contre, discutés avec les enseignantes et nous sommes arrivés à la conclusion qu'il était préférable pour notre fils de refaire son CE2.

 

Cependant, je dois bien avouer que les informations au sujet d'un maintient ne pleuvent pas et j'ai souvent du aller les chercher par moi même et il a aussi fallut gérer le regard des autres (de l'entourage aussi), le sentiment d'échec de notre enfant et sa crainte de changer de classe.

 

Tout dabord, il faut savoir que le redoublement ne peut se faire sans l'accord des parents, qu'ils ne sont pas obligés de l'accepter mais qu'ils doivent suivre une procédure hiérarchique via l'Inspection Académique. C/O http://eduscol.education.fr/cid48218/decret-n-90-788-du-6-septembre-1990.html

 

"Art. 4-3 (idem). - Les recours formés par les parents de l'élève, ou son représentant légal, contre les décisions prises par le conseil des maîtres sont examinés par une commission départementale d'appel présidée par l'inspecteur d'académie, directeur des services départementaux de l'Éducation nationale.

La commission départementale d'appel comprend des inspecteurs responsables des circonscriptions du premier degré, des directeurs d'école, des enseignants du premier degré, des parents d'élèves et, au moins, un psychologue scolaire, un médecin de l'Éducation nationale, un principal de collège et un professeur du second degré enseignant en collège. Sa composition et son fonctionnement sont précisés par arrêté du ministre chargé de l'Éducation nationale.

Le directeur d'école transmet à la commission les décisions motivées prises par le conseil des maîtres ainsi que les éléments susceptibles d'informer cette instance. Les parents de l'élève, ou son représentant légal, qui le demandent sont entendus par la commission.

La décision prise par la commission départementale d'appel vaut décision définitive de passage dans la classe supérieure, de redoublement ou de saut de classe."

 

Il faut aussi savoir, que dans le cas d'un maintient, l'école est dans l'obligation de mettre en place un PPRE C/O http://eduscol.education.fr/cid46788/programmes-personnalises-de-reussite-educativea-l-ecole-et-au-college-textes-de-reference.html

 

"Les PPRE s'adressent en priorité aux élèves dont les évaluations diagnostiques en début de sixième révèlent des retards significatifs dans les apprentissages fondamentaux. Les deux heures non affectées par classe de sixième seront mobilisées pour organiser les PPRE.
Le programme personnalisé de réussite éducative constitue tout autant une modalité de prévention de la grande difficulté scolaire, visant à empêcher le redoublement, qu'un accompagnement de celui-ci dès lors qu'il n'aura pu être évité."

 

Cependant, quelle que soit votre décision, il est indispensable d'avoir un bon dialogue avec les enseignants, se sont des professionnels et ils connaissent votre enfant. Pour votre enfant, c'est souvent une chance qui lui ait proposée afin de prendre de se poser dans sa scolarité et acquérir de bonnes bases.

 

Votre enfant ne bénéficiera pas seulement d'un PPRE, il pourra aussi bénéficier d'un soutient (2 fois 1 heure par semaine) et des scéances de travail seront aussi envisagées avec le RASED (psychologue scolaire), une orthophoniste, une pédopsychiatre, une orthoptiste (rééducation visuelle) et éventuellement une ergothérapeuthe afin de mieux cerner les problèmes d'apprentissage de votre enfant.

 

Votre enfant doit reprendre confiance en lui, évacuer ses peurs et ses angoisses et le fait de redoubler lui permettra aussi d'être plus sur de lui, il faut lui dire que c'est une chance qui lui est donné, qu'il ne peut redoubler qu'une fois en primaire et que certains copains qui font les "marioles" maintenant seront peut être amené un jour à redoubler aussi.

 

En ce qui concerne mon fils, il a réellement gagné en confiance en lui, bien sur il a toujours des difficultés mais il sait que nous sommes là pour l'aider et qu'il y a des gens compéents qui peuvent aussi l'aider si c'est parfois difficile pour lui de nous parler. Il est aussi indispensable de parler aux frêres et soeurs car mon fils cadet était persuadé que lui aussi devrait redoubler son CE2 quand son tour viendrait. Non, le redoublement n'est pas une fatalité mais peut parfois être un bienfait.

 

Quelques lilens :

 

http://eduscol.education.fr/

http://www.fcpe.asso.fr/

http://www.peep.asso.fr/cat-94-educationinstitutions.html

http://www.cafepedagogique.net/

http://orientation.blog.lemonde.fr/2011/05/20/redoubler-un-mal-ou-un-bien/

 

Sites pour faire réviser vos enfants tout en restant ludique :

 

http://www.academie-en-ligne.fr/default.aspx

http://www.logicieleducatif.fr/maternelle/accueil/

 

autre article sur le sujet

 

 

 

 

En conclusion, n'hésitez pas à poser des questions aux enseignants, ils sont là pour ça !

 

 



24/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres